3.11. Les médicaments naturels : multiples et efficaces pour traiter les corps physique et subtils !

311-Médicaments-naturels

Il sera présenté ici une liste de médicaments naturels efficaces qui n’a pas vocation, bien entendu, à être exhaustive, tant il y a foule de plantes, moyens et recettes anciennes et ancestrales de valeur qui dépassent largement nos compétences. Nous pensons cependant que ce qui présenté est suffisamment complet pour pouvoir répondre à la plupart des besoins courants en l’associant surtout à un traitement énergétique destiné à augmenter notre taux vibratoire qui renforcera les défenses immunitaires et le pouvoir protecteur des corps subtils

Cette liste de médicaments naturels est articulée autour de trois parties :

1. Le médicament de base : une nourriture saine, légère, instinctive, variée, locale, de saison, bien entendu végétarienne et… BIO !
2. Autres médicaments naturels pour guérir le corps physique (sans effets secondaires !)

2.1. Plantes pour booster ses défenses immunitaires,
2.2. L’utilisation des huiles essentielles BIO
2.3. L’extrait de pépin de pamplemousse (E.P.P.)
2.4. Quelques aliments antibiotiques
2.5. L’argent colloïdal,
2.6. L’homéopathie à faire soi-même.

3. Autres médicaments naturels pour aider au traitement énergétique / karmique

1. Le médicament de base : une nourriture saine, légère, instinctive, variée, locale, de saison, végétarienne et… BIO !

Aliments ultra-transformés : pourquoi faut-il s’en méfier ?

Aliments ultra-transformés : pourquoi faut-il s'en méfier ?

Il y aurait d’ailleurs un lien direct entre plats préparés et cancers d’après une étude réalisée sur 105000 français pendant 8 ans (février 2018) : risques augmentés de 6 à 18% !

Même si les temps ont bien changé depuis HIPPOCRATE, tous les spécialistes officiels qu’ils soient médecins, pharmaciens ou alternatifs à fortiori le disent : la nourriture est un élément essentiel du maintient d’un bon équilibre physique … Et c’est vrai que cela tombe sous le sens !

Il est donc évident qu’il faut, certes, faire attention à ce que l’on mange et boit (détails ICI) pour garder notre corps en parfait équilibre mais, peut-être la nourriture a-t-elle, en sus, d’autres vertus, comme celle de nous guérir, comme le préconise depuis des millénaires la médecine ayurvédique.

En effet, un type de nourriture va être bénéfique pour l’un alors qu’il en sera totalement autrement pour quelqu’un d’autre : on est tous potentiellement différents et la nature des aliments que Mère Nature nous donne généreusement, quand on veut bien la laisser faire là où on vit, n’est pas étranger à tout cela. D’où l’idée de manger instinctivement : retrouver le « langage du corps » car il nous « parle ». Il va forcément préférer des fruits et légumes de saison, près de chez nous, donc frais et bien mûrs et non vendus après avoir cueillis verts et après avoir traversés des mers et avoir été irradiés à souhait…

Face à l’augmentation impressionnante de l’obésité dans les pays développés (estimation de près de la moitié de la population française !) et de tous les problèmes de santé qui l’accompagnent (digestion, maladies cardiovasculaires, auto-immunes, stress généralisé, fatigue…), certains spécialistes préconisent :

  • soit un retour à une alimentation identique à celle de nos lointains ancêtres du paléolithique appelée « régime paléo » : diète qui privilégie les aliments non transformés et par là-même, révolutionnerait nos us et coutumes : plus de produits laitiers, céréaliers (pas de pain !), sucrés, salés, plats déjà préparés, conserves, sodas, légumes riches en amidon, dont la pomme de terre (plus de frites !).Ne resteraient que les fruits, feuilles, épices, champignons comestibles, fleurs, graines (germées ou pas), œufs, poissons (mais est-ce bien les mêmes aujourd’hui ?) et viandes maigres (idem ?).
  • soit une alimentation bio végétarienne qui aurait de multiples atouts : proposer des aliments sains, énergétisés, de saison mais aussi permettre à tout le monde sur notre planète de manger à sa faim,  avancée spirituelle non négligeable…

Indépendamment de ces extrêmes, chacun étant libres de ses choix, rien ne nous empêche de supprimer ou limiter au maximum tous ces « produits alimentaires » issus d’une chimie (ou pétrochimie) qui se moque bien de nous empoisonner à petit feu comme le symbolise la parabole de la « grenouille plongée dans une marmite« . Ceci étant, en passant, et pour maigrir naturellement, il existe des produits naturels pour faire sans danger un régime comme le konjac utilisé depuis plus de 2000 ans au pays du soleil levant.

Mais ce n’est pas tout, loin de là ! L’aliment peut, en sus, être un vrai remède ! En effet, en modifiant notre alimentation, nous pouvons guérir des maladies graves considérées aujourd’hui officiellement comme incurables ou presque comme (par exemple) le cancer si on analyse (détails ICI) le taux de réussite de la chimiothérapie : 2,2 % !

Citons déjà les travaux dans ce domaine (liste non exhaustive bien entendu) :

  • du Docteur Luc BODIN à la fois diplômé en cancérologie clinique et spécialiste en médecines naturelles qui a publié beaucoup de livres sur ce thème et notamment « L’alimentation, un renfort indispensable contre le cancer » aux éditions du Dauphin (2008),  « Plantes et cancer« , « Traitements naturels dans le cancer« , « Cancer et plantes d’Amazonie » aux éditions Testez ou « 10 solutions naturelles pour aider à guérir du cancer«  qui est un recueil de techniques naturelles très différentes. Cependant, même si ce médecin pense que ces médicaments naturels aident seulement à guérir du cancer, d’autres ont un avis qui peut être divergent en poussant leurs investigations plus loin comme nous allons le voir ci-dessous.
  • des Dr GERSON et KELLEY qui prônent (pour tout un tas de maladies) avec leur « cure anti-cancer«  l’utilisation de jus très frais de fruits et légumes alternés soigneusement sélectionnés associés à un régime sans viande, sans aucun produit laitier ou industrialisé, où le sel est remplacé par du potassium et de l’iode, et surtout…des lavements au café qui réalisent un nettoyage interne exceptionnel par les voies biliaires et un apaisement complet des grandes douleurs (sédatif naturel exceptionnel découvert par hasard dans les tranchées de la première guerre mondiale), sans oublier le rôle essentiel de la pancréatine (ou suc pancréatique, il est composé d’enzymes qui participent à la dégradation des composants alimentaires) vendue sous le nom de « CREON« ). Un livre téléchargeable de Michel DOGNA explique tout ce qu’il y a à savoir sur une technique qui, outre atlantique, a connu jusqu’à maintenant 60 années de succès avec 40 % de rémission en stade terminal (témoignages en anglais sur le site du médecin à l’institut GERSON ICI). Mais cette cure ne guérit pas que le cancer : les témoignages montrent qu’elle peut être utilisée pour combattre une cinquantaine d’autres maladies dont l’acné, des allergies, anémies, l’arthrite, l’asthme, la cirrhose, la dégénérescence maculaire, la dépression, le diabète, la fibromyalgie, les hémorroïdes, l’hypertension, la maladie de lyme, la mononucléose, l’intoxication aux métaux lourds, l’obésité, la plébite, le sida, la stérilité, les troubles génétiques…

(Revenir au plan de cette page)  

2. Autres médicaments naturels pour guérir le corps physique (sans effets secondaires indésirables !)

Les antibiotiques naturels sans effets secondaires ne manquent pas, la nature ayant bien fait les choses, comme on peut s’en douter.

Des médecins comme le Dr Line MARTIN dans son livre « Guide des antibiotiques naturels : des alternatives efficaces« , le Dr Jean-Pierre WILLEM avec  « Antibiotiques naturels » ou le hors série de «Principes de santé n° 28 (décembre 2009) ont creusé ce filon et ont montré que les solutions naturelles existent. Elles sont même efficaces à condition que les corps énergétiques soient eux aussi soignés grâce à un haut taux de défenses immunitaires dans le corps obtenu par un taux vibratoire élevé.

Il semble même aujourd’hui que ces solutions naturelles soient une alternative crédible aux quelques 200 molécules de synthèse disponibles actuellement sur le marché. En effet, la résistance grandissante des bactéries a fait que dès 2002, le staphylocoque découvert par Alexander FLEMING (1928) était résistant à tous les antibiotiques connus, ce qu’il avait lui-même prédit !

Les antibiotiques naturels ont au moins trois grands avantages sur les substances chimiques :

  • ils nous protègent mieux car ils luttent efficacement contre les bactéries mais aussi contre les virus sans que leur utilisation entraîne une résistance des micro-organismes à leur égard, comme c’est le cas avec les molécules chimiques qui deviennent aujourd’hui inefficaces à cause de cet effet pervers,
  • Il n’ont aucun effet secondaire indésirable si les conditions de prescription sont respectées, surtout pour les huiles essentielles,
  • et enfin, ils ont aussi une action favorable sur le terrain en augmentant les défenses immunitaires.

Voici ci-après quelques produits (antibiotiques ou autres) à prendre en prévention ou en cas de maladie. Cette liste est non exhaustive et il est bien entendu conseillé d’aller à la source des renseignements en consultant les livres et articles référencés ci-dessous.

2.1. plantes pour booster ses défenses immunitaires :

Tout d’abord, en complément d’un travail énergétique, voici trois plantes pour booster ses défenses immunitaires : la canneberge, le ginseng et l’échinacea.

(Revenir au plan de cette page)  

2.2. L’utilisation des huiles essentielles BIO :

Voici l’exemple d’un pharmacologue marocain, Adnane Remmal, de l’université de Fès qui a été récompensé en 2017 pour la découverte, au bout de 10 ans de recherches, d’une alternative (brevetée) aux antibiotiques à base d’huiles essentielles :

Ces huiles essentielles sont naturellement et universellement utilisées car elles sont efficaces. Elles sont idéales car elles peuvent à la fois détruire l’enveloppe bactérienne, être antivirale, antifongique, antiparasitaire et cela parfois tout en même temps. Cependant, préférer des huiles BIO et ne les utiliser qu’avec précaution et discernement (pas de surdosage…).

(Revenir au plan de cette page)   

2.3. L’extrait de pépins de pamplemousse :

Ne pas oublier le célèbre extrait de pépin de pamplemousse  (E.P.P.) découvert en 1980 par le Dr HARISH qui est considéré comme un antimicrobien parfait avec 800 souches de bactéries et virus, 100 souches de champignons et parasites unicellulaires.

Ce produit est tellement puissant qu’il est utilisé aux USA pour désinfecter un hôpital (lingerie, blocs opératoires, appareils, etc.) afin de lutter contre les maladies nosocomiales. Par contre, il est impératif de l’acheter sans conservateurs industriels.

Les plus utilisés sont le chlorure de benzéthonium (composé quaternaire d’ammonium, particulièrement toxique), le triclosan (toxique également) et le méthyl paraben. Certains chimistes (on trouve des témoignages sur le net) affirment même que l’efficacité de l’extrait de pépin de pamplemousse (E.P.P.) n’est dû uniquement qu’à ces conservateurs industriels…

D’autres leur rétorquent que l’élément actif de l’E.P.P. ressemble chimiquement au benzéthonium, et que de ce fait, il est très facile de les confondre par les analyses classiques (ils ont un poids moléculaire très semblable) même s’il est bel et bien naturel. Une chose est certaine, certains E.P.P. contiennent bien des conservateurs dangereux et d’autres non. Comment le savoir ?

Lisez cette analyse très détaillée et très récente : Newsletter d’Alternative Santé de janvier 2013 et utilisez un pendule pour tester la teneur ou non de la présence de ces produits très dangereux même s’ils sont à des doses infinitésimales même sur les produits estampillés BIO.

(Revenir au plan de cette page)  

2.4. QUELQUES Aliments antibiotiques :

Certains aliments sont des antibiotiques et peuvent être utilisés pour soigner : tous les produits issus de nos amies les abeilles (apithérapie : miel, miel de manuka, propolis, pollen, gelée royale), l’ail,  le vinaigre de cidre, l’oignon, le chou, …

En fait, chaque aliment naturel (bio !) est, par définition et dans une certaine mesure, apte à lutter contre tous les dysfonctionnements physiques et psychiques dont nous sommes atteints (pas ceux, par contre, inscrits dans nos mémoires et qui sont directement liés à une décision propre à notre évolution spirituelle). La Nature a donc tout prévu, faut-il s’en étonner !

(Revenir au plan de cette page)   

2.5. L’argent colloïdal :

Enfin, voici un produit exceptionnel qui était utilisé avant 1938 comme traitement antibiotique principal contre 650 maladies d’après les travaux du Dr Henri CROOKS mais qui a été délaissé au profit des antibiotiques chimiques.

Jugez plutôt, il est capable à la fois :

  • de tuer la plupart des microbes pathogènes,
  • d’accélérer la cicatrisation des brûlures et blessures,
  • de soigner la peau et les allergies,
  • et de purifier l’eau !

L’argent colloïdal (autres éléments importants ICI) s’utilise en usage interne, en voie externe (sur les plaies), en désinfection domestique, sur les végétaux (contre les bactéries, virus, champignons et moisissures), animaux

Témoignages et explications détaillées dans le livre de Goldman FRANK « Une arme secrète contre la maladie » aux éditions Lotus d’Or (disponible en téléchargement). De plus, fabriquer soi même son argent colloïdal (idéal !) est possible grâce au « Collagyr » (325 € port compris) qui avertit automatiquement dès que le liquide contient le dosage nécessaire et suffisant ! Le liquide désinfectant ainsi fabriqué peut être gardé plus de 6 mois, au frais et à l’abri de la lumière. Autonomie et efficacité pour toute la famille…

Principe de l’argent colloïdal :

Il s’agit d’un liquide qui contient en suspension des particules d’argent créées par un appareil muni de deux électrodes trempées dans un récipient qui contient de l’eau très pure (utiliser de l’eau distillée). Les ions d’argent ont une action anti-germe même à des doses réduites. Son action est équivalente à un antibiotique à large spectre et est capable de régénérer les cellules.

C’est tellement efficace (système utilisé dans beaucoup d’hôpitaux américains) que l’industrie pharmaceutique française a obtenu récemment son interdiction (et nulle part ailleurs en Europe !) … Une honte… En tout cas, preuve que c’est efficace… Un scandale de plus à rajouter aux dossiers noirs de la santé en France avec les vaccins, la chimio, l’homéopathie sabotée (cf. ci-dessous), les OGM, médicaments dangereux, codex alimentarius, ondes néfastes, pollutions dans nos assiettes… C’est à chacun de se faire son opinion.

(Revenir au plan de cette page)   

2.6. L’homéopathie à faire soi-même :

Enfin, il y a la possibilité de faire soi-même son homéopathie, pour être sûr d’avoir des produits naturels qui fonctionnent car, malheureusement, les laboratoires qui en proposent dans le commerce, qui sont de moins en moins nombreux, ne respectent pas les règles strictes de fabrication qui garantissent un produit efficace.

Comment fabriquer soi-même son homéopathie ? Toutes les explications sont ICI ou dans les livres de Michel DOGNA sur son site. C’est simple, assez facile, pourquoi s’en priver ! Visitez son site, c’est une mine de renseignements cité d’ailleurs très souvent dans ce site.

(Revenir au plan de cette page)  

3. Autres médicaments naturels pour aider au traitement énergétique et / ou karmique :

Pour accompagner un traitement énergétique, il existe (en sus des techniques et conseils décrits dans la section liée à la guérison des corps subtils) des médicaments qui ont reçu une « information énergétique«  propre à aider les corps subtils à reprendre vigueur et force.

Comment cela fonctionne t-il ? Tout simplement, le liquide vendu dans les flacons (composé d’eau de source « ré énergétisée » et d’un peu d’alcool) est juste un « support » destiné à conserver une vibration, une longueur d’onde spécifique d’une plante (cas des élixirs floraux), d’un minéral (élixirs minéraux) ou d’ultrasons émis, dans cet autre cas, par nos amis les dauphins :

  • L’élixir de Dauphin : c’est un produit qui conserve une information énergétique du niveau vibratoire émis par les dauphins grâce à leurs ultrasons. Ces animaux sont en réalité des êtres extraordinairement évolués spirituellement. Ils ne sont qu’amour pur. Des centres de recherche existent (Californie et Israël notamment) afin de développer des techniques de soins spécifiques sur des handicapés à l’aide de dauphins (bains en mer). Des scientifiques se sont en effet aperçus que l’état de santé des patients s’améliorait à leur contact. Que se passe t-il ? L’information vibratoire de l’élixir va renforcer les corps subtils du malade afin de redémarrer ou de favoriser les transferts d’énergie nécessaires pour un retour à l’équilibre.

Adresse où il est possible de commander en France un élixir de dauphin qui est d’une grande qualité : le niveau vibratoire de l’élixir est accordé, ajusté chaque année (15 € les 30 ml + frais de port) :

« ATLANTIS ENERGY INSTITUT » 03120 LA PALISSE (Tél. : 04-70-59-30-73).

(Revenir au plan de cette page)